Métier

insert_drive_fileDownload PDF

Cuisinier/‑ière en diététique CFC

insert_drive_fileDownload PDF
Berufsbild Cuisinier/-ière en diététique CFC
location_onEntreprises formatrices / Associations
info
Entreprise / Ecoleplay_arrow Localitéplay_arrow
Felix Platter-Spital Basel
Kantonsspital Aarau AG Aarau
Klinik Schönberg AG Gunten
Lindenhofgruppe Human Resource Management Bern
Rehaklinik Bellikon Bellikon
Solothurner Spitäler AG Solothurn
SRO AG Langenthal
Universitätsklinik Balgrist Zürich
Universitätsspital Zürich Zürich
descriptionNature des tâches

Une alimentation saine et équilibrée est importante, surtout pour les personnes qui ont besoin de suivre un certain régime.
Les cuisiniers et cuisinières en diététique élaborent des plans de menus et des recettes sur prescription du médecin. Le bien-être des patients est au centre de leur mission. Ils préparent des plats en fonction des différentes thérapies nutritionnelles, telles que le diabète, les troubles de l'alimentation, les maladies cardiaques et cardiovasculaires, les allergies alimentaires, les maladies de l'estomac, du foie, du côlon et du pancréas ou la malnutrition. Ils conçoivent le plan d'un menu varié et prévoient des plats savoureux afin que le régime ne soit pas uniquement restrictif mais qu'il apporte également un plaisir gustatif. Ils sont responsables des calculs nutritionnels et supervisent la distribution des repas. Ils respectent toujours les dispositions législatives sur les aliments et les règles d'hygiène.
Les points forts de leur activité sont différents en fonction du lieu de leur travail. Dans les grands hôpitaux, ils travaillent principalement en équipe avec le service de consultation diététique. Dans les maisons de retraite ou de soins, où il n'y a aucun nutritionniste, les contacts sont plus directs avec les patients.

event_noteConditions d'admission

La profession de cuisinier/-ière en diététique nécessite une formation préalable de cuisinier/-ère CFC. De plus, l'expérience professionnelle est un avantage.

Outre cela, ce métier requiert un intérêt poussé pour tout ce qui touche à l'alimentation, du plaisir à cuisiner et à créer des plats, de la compréhension pour les personnes malades, un esprit prompt et l'aptitude à travailler en équipe, créativité, endurance, connaissances de langues étrangères, bon odorat et goût développé, sens de l'hygiène, sens des responsabilités, bonne constitution, sens de l’organisation, résistance au stress, compréhension rapide, disposition à travailler selon des horaires irréguliers.


schoolFormation

L’apprentissage complémentaire d’une année se déroule dans un établissement hospitalier disposant d’une cuisine diététique.

trending_upPerspectives

Examen professionnel de chef/fe cuisinier/ère, de chef/fe d'établissement de l'hôtellerie et de la restauration ou de responsable de la restauration avec brevet fédéral.

Examen professionnel supérieur de chef/fe de cuisine dipl., chef/e de la restauration, chef/fe de la restauration collective ou chef/fe d'entreprise de l'hôtellerie et de la restauration.
Diplôme d'hôtelier/ère-restaurateur/trice ES.
Formation dans une Haute école spécialisée (HES) avec orientation hôtellerie et restauration (à Lausanne) ou en tant qu’ingénieur BSc HES en technologies alimentaires.

keyboard_arrow_up