Berufsbild Ferblantier/-ière CFC
location_onEntreprises formatrices / Associations
info
Entreprise / Ecoleplay_arrow Localitéplay_arrow
BildungsNetz Zug Zug
Hannes Iten AG Unterägeri
Lippuner Energie- und Metallbautechnik AG Grabs
Pauli AG Bauspenglerei, Flachdachbau, Apparatebau Würenlos
Rüegg AG Spengler Sanitär Solar Hinwil-Hadlikon
Spenglerei Huber AG Zürich
TECTON Abdichtungen AG Niederbipp
TECTON-Fladag AG Pratteln
WB Bürgin AG Grüningen
descriptionNature des tâches

Les murs et les toits d’un immeuble ne suffisent pas à eux seuls à le protéger des intempéries. Le ferblantier donne la résistance et la protection nécessaires aux immeubles en façonnant les tuyaux et chéneaux d’écoulement des eaux pluviales, en construisant des toits métalliques, etc.
Les matériaux qu’il utilise consistent en plusieurs sortes de tôles, cuivre, acier plombé, acier chromé et de plus en plus de matières plastiques et d’alliages. Son travail est varié et il passe souvent de l’atelier aux chantiers, de nouvelles constructions à des bâtiments à rénover. Des machines modernes lui facilitent le travail, mais le travail manuel reste prédominant. Il se charge également de réparations.

event_noteConditions d'admission

Scolarité obligatoire achevée, une scolarité secondaire peut toutefois faciliter l'accès à la profession.

L'activité requiert: un certaine habileté technique, du plaisir à travailler le métal et au dessin géométrique, une bonne représentation spatiale, une dextérité manuelle, une bonne constitution, du goût pour le travail en plein air, ne pas être sujet au vertige.

schoolFormation

Formation professionnelle initiale de 3 ans dans une ferblanterie. Les cours interentreprises traitent systématiquement du maniement des outils et des machines.
Par un apprentissage complémentaire de 2 ans, les professionnels d’autres métiers techniques du bâtiment ont la possibilité de passer les examens de fin d’apprentissage de ferblantier.

trending_upPerspectives

Formation complémentaire dans les centres de formation de l’association suisse de la technique du bâtiment (suissetec) et dans des centres professionnels régionaux.
Apprentissage complémentaire d'installateur/-trice sanitaire CFC ou de monteur/-euse en chauffage CFC.
Possibilités de perfectionnement: brevet fédéral de contremaître-ferblantier, maître ferblantier (diplôme fédéral), cours organisés par l’Institut suisse pour la formation des chefs d’entreprise, ingénieur BSc HES.

keyboard_arrow_up